Quel réseau électrique pour une maison connectée ?

Catégorie : Archive

Dans le but de réduire considérablement la consommation d’énergie et l’émission de gaz polluants à effet de serre, la réglementation RT 2020 prend de plus en plus d’ampleur dans les nouvelles constructions. D’ici 2020 tous les nouveaux bâtiments devront suivre cette réglementation et produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Pour accompagner le mouvement, de nouvelles avancées technologiques sont utilisées, d’où la grande tendance de la domotique.

Quel réseau électrique pour une maison connectée ?


Dans le but de réduire considérablement la consommation d’énergie et l’émission de gaz polluants à effet de serre, la réglementation RT 2020 prend de plus en plus d’ampleur dans les nouvelles constructions. D’ici 2020 tous les nouveaux bâtiments devront suivre cette réglementation et produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Pour accompagner le mouvement, de nouvelles avancées technologiques sont utilisées, d’où la grande tendance de la domotique.


Devançant les transports et l’industrie, les bâtiments représentent 40% de la consommation énergétique Européenne. Pour lutter contre la surconsommation et le gaspillage énergétique, les architectes et professionnels de l’aménagement mettent en avant la domotique dans les projets de rénovation ou de construction d’habitats neufs. Une maison connectée permet de faire 25% à 30% d’économies d’énergie par an. En effet, la domotique permet de contrôler à distance la consommation d’énergie en fonction des besoins des habitants. Ainsi, la programmation et/ou coordination des équipements de chauffage, de ventilation, d’électricité entre eux peuvent être réalisés depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur. Le chauffage représente 70% de la facture énergétique annuelle d’un foyer, la domotique permet de réduire cette part des dépenses en régulant le chauffage selon les besoins et températures ambiantes.



Pour avoir un système domotique, il faut prévoir un réseau électrique infaillible. Il est nécessaire de penser à vos besoins et votre consommation quotidienne pour évaluer les travaux de domotique à effectuer dans votre logement. Il est fortement recommandé de faire appel à des professionnels pour vous assurer que votre système soit fonctionnel et pratique. Avant d’instaurer un boîtier électrique pour faire la communication entre chacun de vos équipements, il vous faut vous pencher sur le fournisseur d’énergie auquel vous voulez souscrire. Parmi les plus connus, vous pourrez retrouver des informations pour la souscription à votre fournisseur historique d’énergie ici. Si vous souhaitez souscrire au gaz et à l’électricité, vous pouvez vous renseigner sur ce site sur le fournisseur le plus réputé pour les contrats de gaz : Engie.


La domotique s'installe également dans vos jardins avec des nouvelles installations écologiques comme les panneaux “suiveurs solaires” (communément appelés “solar tracker”). Comme son nom l’indique, le suiveur solaire a pour but de suivre la course du soleil tout le long de la journée. Tandis que les panneaux solaires doivent être posés sur des toits exposés sud et doivent répondre à plusieurs contraintes d'infrastructures, le panneau suiveur solaire est installé au sol sur des mâts. Il est totalement silencieux et s'entretient facilement. Certains modèles plus avancés ont même un design floral avec les panneaux en structure de pétales pour ceux qui seraient conscients du look de leur jardin.
Ces panneaux permettent d’alimenter tous les équipements électroménagers de la maison connectés entre eux ainsi que le chauffage par domotique et permet une régularisation dans vos consommations d’énergie tout le long de l’année.

Confiez vos travaux de domotique à un professionnel de confiance et réduisez rapidement votre facture d’énergie… Ainsi que votre empreinte environnementale sur la planète !


Retour aux actus